Faire la dictée à partir du fichier audio

Corrigé de la dictée 

Corrigé

Texte de J. Tournier, La Maison déserte.

«  Elle préfère marcher au hasard, sans itinéraire, mais avec le plan dans sa poche pour le cas elle se perdrait. Tout de suite elle est dans les bois. Les rues de son quartier se transforment en chemins de terre elle croise des cavaliers. Elle franchit des ponts, longe des petits cours d’eau couverts de feuilles mortes, qui lui rappellent son enfance, lorsqu’elle jouait au Robinson avec son frère. Tout la déconcerte. Elle se croit parfois en pleine campagne, découvre même des poules dans un champ et se trouve soudain devant un carrefour à huit voies. »

Principales difficultés :

–         marcher : est à l’infinitif car on peut le remplacer par un verbe du troisième groupe à l’infinitif : elle préfère coudre.

–         Où : à ne pas confondre avec la conjonction de coordination ou que l’on peut remplacer par « ou bien ». Ici où prend un accent.

–         Le temps dominant est le présent de l’indicatif mais on trouve un verbe au présent du conditionnel : perdrait. Ce temps est construit à partir du radical du futur et des terminaisons de l’imparfait.

–         se : devant un verbe conjugué se est un pronom et s’écrit toujours avec un « s ».

–         couverts s’accorde avec petits cours donc masculins pluriel.

–         qui lui rappellent est une proposition relative dont le sujet qui renvoie à petits cours d’eau. Le verbe rappelle s’accorde donc avec ce sujet, troisième personne du pluriel.

–         Robinson, seul nom propre de votre texte renvoie à Robinson Crusoé.

–         Tout est ici pronom masculin singulier, sujet de déconcerte.

–         Huit est toujours invariable.

–         Voies : désignent des chemins. A ne pas confondre avec voix qui désignent les sons produits par qqn ou une voix électorale.

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail