Faire la dictée à partir du fichier audio

Sont donnés les mots suivants: Arsène, faux, Marcel Aymé, La Vouivre

Corrigé de la dictée 

Corrigé

Marcel AYME, La Vouivre, 1943

Vers huit heures du matin, Arsène aiguisait sa faux lorsqu’il aperçut à quelques pas de lui une vipère glissant sur l’herbe rase. Son cœur se serra d’une légère angoisse, comme il lui arrivait parfois dans les bois, lorsqu’il entendait un bruit dans les branches profondes d’un buisson. A l’âge de cinq ans, un jour qu’il cueillait du muguet, il avait mis la main sur un serpent et l’aventure lui avait laissé l’horreur des reptiles.

Difficultés majeures :

  • Les chiffres doivent être écrits en toutes lettres : huit et cinq
  • Trois temps dominent dans ce texte : l’imparfait aiguisait, le plus-que-parfait il avait mis et le passé simple aperçut, serra.
  • Rappelons qu’à ce temps, pour les verbes du premier groupe en –er, la P3 fait –a.
  • Le pronom devant les verbes pronominaux s’écrit se : se serra.
  • N’oubliez pas d’accordez les adjectifs qualificatifs ou indéfinis avec les noms sur lesquels ils portent : quelques pas, branches profondes.
  • Le participe passé ne s’accorde pas avec l’auxiliaire avoir quand le COD est placé après lui : l’aventure lui avait laissé l’horreur des reptiles.
  • Le participe présent s’écrit en –ant : glissant.
  • Enfin, deux mots étaient difficiles : le nom muguet dont il ne fallait pas négliger le u après le g pour obtenir le son [g] ; et le verbe cueillait, dont il faudrait vous rappeler l’orthographe.

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail