Sujet brevet 2017 Enseignement moral et civique

brevet 2017 Enseignement moral et civique

 

Document 2 : Extraits de la Charte de laïcité à l’École (2013)

Article 3 – La laïcité garantit la liberté de conscience à tous. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire… / …

Article 4 – La laïcité permet l’exercice de la citoyenneté, en conciliant la liberté de chacun avec l’égalité et la fraternité de tous dans le souci de l’intérêt général.

Article 8 – La laïcité permet l’exercice de la liberté d’expression des élèves dans la limite du bon fonctionnement de l’Ecole comme du respect des valeurs républicaines et du pluralisme des convictions.

Article 9 – La laïcité implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations, garantit l’égalité entre les filles et les garçons et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l’autre.

Article 13 – Nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l’École de la République.

Corrigé des questions du brevet 2017 Enseignement moral et civique

1 – Citez trois valeurs et deux symboles de la République française présents dans les documents.

Réponse

Pour cette question, tout ce qui apparaît entre parenthèses n’est pas nécessaire mais permet de vous apporter des points bonus sur la note globale.

Parmi les valeurs citées dans les documents, il faut en prendre trois au choix.

On retrouve les trois valeurs de la devise :

  • la Liberté,
  • l’Égalité,
  • la Fraternité,

héritées de la Révolution française, et de sa Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

On retrouve aussi, dans le second document, la Laïcité.

Parmi les symboles cités dans les documents, il faut en prendre deux au choix

On retrouve :

  • la devise de la République qui reprend les valeurs de Liberté (ici selon l’affiche, la liberté d’expression via un débat), l’égalité et la fraternité (cf. article 2 de la Constitution de 1958).
  • la Marianne (symbole allégorique de la France, dont le prénom reprend les deux prénoms féminins les plus répandus au moment de la Révolution, Marie et Anne), coiffée du bonnet phrygien (que portaient les esclaves libérés sous l’Antiquité, référence ici à la Révolution qui a cassé la société d’Ordres où le Tiers État était exploité par les ordres privilégiés, Clergé et Noblesse). Sur le bonnet se trouve la cocarde usuellement tricolore.
  • l’autre symbole est bien sûr, sur ce document 1, les couleurs du drapeau français : bleu, blanc, rouge (qui rappellent les couleurs de Paris entourant sous la Révolution le blanc de la couleur royale).

2 – Expliquez les phrases soulignées dans le document 2 pour montrer que la laïcité garantit les libertés à L’Ecole.

Réponse

Pour cette question, il convient de connaître un peu dans le détail le document vu en classe, nommé la charte de la laïcité.

« La laïcité garantit la liberté de conscience »

« La laïcité permet l’exercice de la liberté d’expression des élèves »

La laïcité est définie depuis la loi de séparation des Églises et de l’État de 1905. Mais, pour notre République actuelle, la Ve , la Constitution de 1958 évoque dans son article premier que : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. » D’une manière générale, la laïcité c’est le fait de pouvoir vivre et de s’exprimer librement sans être inquiété par ses convictions, ou non, religieuses.

Depuis 2013, il existe une charte de la laïcité qui rappelle que la République, mais surtout l’école publique dans ses articles 6 à 14, est laïque. La liberté de conscience, c’est-à-dire la liberté de croire ou non en une croyance, est respectée, mais elle doit rester dans la sphère privée. A l’école, le prosélytisme est interdit. Aussi, la laïcité respecte la liberté d’expression, car on peut exprimer librement une pensée qui peut s’opposer à une croyance ou une autre. En aucun cas, on ne peut nous interdire une pensée au nom d’une croyance quelconque. la laïcité protège les élèves de toute pression qui les empêcherait de faire leurs propres choix. héritées de la Révolution française, et de sa Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

3 – Vous êtes chargé de présenter la laïcité à l’Ecole à un correspondant étranger en visite dans votre établissement en vous aidant des documents et de vos connaissances. En quelques lignes, comment lui expliquez-vous que la laïcité favorise le « vivre ensemble » à l’Ecole ?

Réponse

La France est une République laïque. Cela veut dire que si on croit en une ou plusieurs croyances, ou si l’on ne croit pas, on ne peut pas être discriminé pour cela. En effet, elle garantit le respect de tous, et implique le rejet de toutes les violences et les discriminations.

En France, tous les habitants sont considérés comme égaux en droits. Mais, l’égalité n’empêche pas les différences. Et, à l’école, les différences sont présentes. Les élèves ont des origines, des religions, des milieux sociaux différents. Mais, nous sommes tous égaux : que l’on croit ou non en une religion, l’enseignement est le même pour tout le monde, qu’importent le sexe ou les idées des élèves qui peuvent les exprimer, mais toujours dans le respect des autres et de la Loi.

Les enseignements que l’on reçoit sont laïques. Le personnel (direction, professeurs, éducateurs), tout comme les élèves, n’ont pas le droit de montrer par des signes ostentatoires leur appartenance éventuelle à une religion. Pour offrir à tous les élèves une ouverture au monde la plus large possible dans toute sa diversité et dans la précision des savoirs, aucun sujet n’est exclu du questionnement scientifique et pédagogique, et aucun élève, au nom d’une conviction religieuse ou politique, ne peut contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme.

En France, le « vivre ensemble » est donc garanti par la laïcité, car nous sommes tous différents mais tous égaux, et donc tous unis.

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail