I. QUESTIONS (7 points)

1. A quel siècle paraît l’Encyclopédie ? Citez un aspect de l’Ancien Régime qu’elle remet en cause. (2 points)

Réponse
1. L’encyclopédie est née au milieu du XVIIIe siècle et permet l’accès à la
connaissance pour tous. 
Elle remet en cause, à l’époque, le pouvoir absolu du roi. Pour Diderot, « Aucun
homme n’a reçu de la nature le droit de commander les autres » et « Le prince ne
peut disposer de la nation et de ses sujets sans le consentement de la nation. »

2. Dans les cadres prévus ci-dessous (3 points) : Identifiez le droit politique évoqué dans ces deux images.

questions-brevet-histoire

Réponse

2. Dans les deux documents est évoqué le droit de vote.

Sous les deux images, précisez en quelle année les hommes, puis les femmes ont obtenu ce droit. 

Réponse

Les hommes ont obtenu le droit de vote en 1848 et les femmes en 1944.

3. Indiquez deux caractéristiques du régime nazi. (2 points)

Réponse

3. Le régime nazi est à la fois un régime totalitaire (= société surveillée et encadrée. Les opposants politiques sont arrêtés), antisémite (= haine des juifs) et raciste (= idée que la race aryenne est supérieure aux autres races).

II. TRAVAIL SUR DOCUMENT (6 points)

Capture d’écran 2016-12-16 à 14.09.12

1. En quelle année cette chanson a-t-elle été composée ?

Réponse

1. Cette chanson fut écrite en 1936.

2. Précisez quelle alliance politique remporte les élections législatives cette année-là en France.

Réponse

2. Le front populaire remporte les élections en 1936.

3. Dans quel état d’esprit sont les ouvriers des usines à ce moment-là ? Justifiez votre réponse en citant deux expressions du texte.

Réponse

3. Les ouvriers sont heureux : « Voici la vie meilleure » et «Au bon vent de la liberté ! ».

4. A l’aide de ce document et de vos connaissances, indiquez deux mesures sociales prises par le gouvernement qui expliquent cet état d’esprit.

Réponse

4. Le front populaire a mis en place les deux semaines de congés payés, la semaine de travail de 40 heures mais aussi les conventions collectives.

 

Partagez

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail